Feu vert pour greenAlps

22/10/2013
La richesse de la biodiversité alpine et de ses services écosystémiques est immense, de nombreuses études le prouvent. Ces études montrent aussi ce qu'il faudrait faire pour la protéger et la développer. Or, ces connaissances ne sont pas toujours intégrées dans les politiques de gestion environnementale. C'est ici qu'intervient le projet greenAlps, qui reprend et valorise les résultats de projets européens en cours ou déjà achevés, pour les rendre accessibles aux acteurs clés et décideurs au niveau local, régional, national et international, et afin d'améliorer les conditions cadres pour une politique européenne efficace et soutenable de conservation de la nature dans les Alpes.

Une biodiversité alpine intacte et des services écosystémiques efficaces réclament un aménagement du territoire planifié sur le long terme, de nouveaux modes de coopération entre les différents acteurs et décideurs, et des mesures préventives.
greenAlps s'appuie entre autres sur les résultats des projets Econnect et recharge.green. Econnect a étudié de 2008 à 2011 comment améliorer par des mesures concrètes la connectivité écologique dans les Alpes, et a émis des recommandations pour la définition de politiques européennes et régionales. Le projet recharge.green, actuellement en cours, développe des instruments pour valoriser la biodiversité et les services écosystémiques dans les Alpes et pour éviter les impacts négatifs de la production d'énergies renouvelables.
Le projet greenAlps réunit les grands réseaux transalpins d'ONG, parcs nationaux et naturels et d'instituts de recherche. L'applicabilité et la transférabilité des résultats au niveau européen seront vérifiées dans des zones pilotes situées dans différentes régions de l'Arc alpin : les Parcs nationaux du Triglav/SI, de Kalkalpen/A, de Gesäuse/A et de Berchtesgaden/D, et le Parc naturel des Prealpi-Giulie/I.
greenAlps réunit autour d'ALPARC (Réseau Alpin des Espaces Protégés), son chef de file, sept autres partenaires. Le projet a débuté en septembre 2013 et se termine en novembre 2014. Il est co-financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) dans le cadre du programme Espace Alpin.

www.greenalps-project.eu (en)